Votre cabinet d'audit légal à Paris

audit légal LTC-IREC est une structure complètement indépendante, composée du cabinet LTC, dont le capital est détenu à 95% par son dirigeant, et de l’IREC, dont le capital est intégralement détenu par LTC.

Le dirigeant, Guy de LA TOUR d’ARTAISE, a toujours évolué dans le domaine de l’audit.

D’abord dans les gros cabinets : PMM devenu KPMG, puis MAZARS, puis HELIOS devenu E&Y, puis PETITEAU SCACCHI passé chez PWC, puis BM3A qui a rejoint DELOITTE dans les années 90. Au total, une vingtaine d’années d’audit de grosses sociétés, dont plusieurs cotées en bourse.

Puis une deuxième partie de carrière, d’une quinzaine d’années maintenant, avec LTC, qui à sa création ne faisait que de la sous-traitance de commissariat aux comptes et qui maintenant détient directement une cinquantaine de mandats de commissariat aux comptes et indirectement, avec l’IREC, 200 mandats.

Le rapprochement de LTC et de l’IREC s’est fait en 2012, alors que le précédent dirigeant de l’IREC souhaitait prendre sa retraite. Il s’est concrétisé par le regroupement des équipes rue Dupleix à PARIS, la mise en place d’une même méthodologie de travail et la création d’outils communs.

La structure actuelle est homogène et ne comprend que des collaborateurs expérimentés dont l’ancienneté varie de 5 à 35 ans.

Les collaborateurs interviennent le plus généralement seuls, sous la responsabilité du signataire, et, sauf cas exceptionnel, conservent un même dossier plusieurs années. Ils ont ainsi une bonne connaissance de l’activité des sociétés de leur portefeuille et des éventuels problèmes rencontrés dans le passé.

Ils interviennent en équipe sur les dossiers plus importants ou auprès des groupes de sociétés pour lesquels nous avons plusieurs mandats. Lorsque c’est le cas, l’un des collaborateurs est, avec l’associé signataire, l’interlocuteur privilégié du client.

Le cabinet certifie chaque année les comptes consolidés d’une dizaine de groupes. Les contrôles sont concentrés sur 3 collaborateurs, diplômés ou en voie de le devenir et qui, du fait de cette affectation, sont plus expérimentés dans ce type d’intervention.